Fabe - Pour Un Monde Meilleur

Un problème avec la vidéo ? Signalez-nous le problème par mail à : contact@fabe.fr

J'écris sans cesse pour qu'ça s'arrange
Et que mon futur soit des meilleurs, parler du vice,
de toute cette merde qui nous entoure ici ou ailleurs,
Je rêve d'un monde meilleur, voir que les problèmes regressent
Au journal télévisé, qu'les guerres fassent moins d'victimes
Aux corps meurtries photographié, je rêve que la misère la famine,
et les massacres en Algérie soient qu'un mauvais rêve,
Que l'exploitation, le viol d'enfant en Thaïlande soit bannis par la corde raide,
Je rêve d'une amélioration constante dans l'attitude des êtres humains,
Que la peur d'la différence d'hier ne grandisse pas pour demain,
Je rêve qu'on me prennent au sérieux lorsque je parle
Et qu'c'est conscient, dire les vérités qui nous chagrine
Chaque jour tout simplement, je rêve de voir les frères
Sans sortir à leur tours, que les portes s'ouvrent
Les unes après les autres, plus de galère la nuit,
Comme en plein jour, je rêve de fonder une famille,
Avoir des gosses et être heureux, une vie pépère, besoins d'amour,
En bref ce que tout le monde veut, sache que j'termine en disant
Que chaque être rêve d'un monde meilleur,
Moins de bordel pour l'an 2000 et
Que chacun d'entre nous trouve son bonheur...


Refrain
J'tassure qu'on y croit, un monde meilleur sans dégâts, sans dégoût,
Une lueure d'espoir et histoire de voir le bout du tunnel,
On attend rien de sensationnel, on respire plus,
C'est comme dans une ruelle sans égoût
J'tassure qu'on y croit, un monde meilleur sans dégâts, sans dégoût,
Une lueure d'espoir et histoire de voir le bout du tunnel,
On attends rien de sensationnel, on respire plus,


Fabe
J'tassure d'ailleurs y aura jamais un monde meilleur,
Sans qu'on soit responsable, pour un monde meilleur,
Faut peut-être qu'on arrête le bac à sable,
Voir ailleurs il faut s'impliquer, et comme la tâche est loin d'être facile,
Il faut s'appliquer, un monde meilleur, c'est pas compliqué,
Ils sont tous là pour fêter la victoire mais combien sont prêts à lutter,
Un monde meilleur, en réalité, c'est comme attendre de voir la vérité
Qui jaillit des actualités, un monde meilleur, c'est autre part,
autrement, différent, rien à voir avec l'accoutrement, un monde meilleur,
C'est la vérité et si chacun à la sienne on verra bien
Si l'éternité à plusieurs définitions, si un monde meilleur,
Ça passe aussi par des hommes moins cons,
En attendant on lève le poing en l'air et si on meurt demain,
Au moins on aura essayé de le faire



Refrain



Et dans la difficulté chaque matin mes yeux s'ouvrent
Pour découvrir que là ou l'on ne veut pas qu'elle soit,
La misère trouvent ce qu'elle désire et ça me désole,
Ça me fait même de la peine, d'parler d'l'espoir paumé par ces mômes,
Pendant ce temps là, de nombreuses femmes pleurent sur le sol, étendues,
Prenant conscience que la vie est moins précieuse qu'un mort étendu,
Être entendu sur ce qui s'est vraiment passé naguère,
Attirer l'attention sur les causes réelles des guerres,
Sinon ce que je veux, c'est nos yeux puissent briller dans brouillard,
Qu'on puisse crier au monde entier qu'en chacun de nous y'a de l'espoir,
Mais rien nous est offert pour que ce monde soit meilleur,
Alors je vois pas a quoi ça sert de se morfondre dans la frayeur,
Sachant que la vie et la mort sont comme deux soeurs jumelles,
Qui ne peuvent pas se passer l'une de l'autre, comme nos humeurs à nos ciels,
Et l'essentiel, c'est de retenir ce qu'on apprend pour pas faire d'erreur,
Qu'après tout ça on puisse prier la paix d'appaiser l'horreur...


Refrain


Que mes écrits en soient témoins, le peu d'espoir
Qui nous maintient résiste en vain dans l'unité,
Rapper non pas pour oublier mais pour essuyer chaque pleur,
Souffrances et peines qui nuient à un monde meilleur,
C'est vrai que les vérités effraies, c'est à vrai dire à vouloir juste,
On fait même pire que pas rester meurtrie au près des pavés,
Je veux plus de ça, je veux qu'on apprennent à marcher droit
Tel un bébé ferait ses premiers pas, mais pas de chance,
C'était écrit du sourire au dernier cri, ça crée des liens,
Autant que des conflits, ça j'y crois dur comme fer,
Qu'autour de nous se forme cet univers de vipère, venin
Qui contamine les continents des cons qui en dépendent,
Comment peut-on baisser les bras devant de telles conspirations,
Je te le demande, regarde la rue, écoute comment c'est crus,
Et puis si tu crois qu'on cessera de brailler pour autant et bien c'est perdu...


Refrain (x2)
J'tassure qu'on y croit, un monde meilleur sans dégâts, sans dégoût,
Une lueure d'espoir et histoire de voir le bout du tunnel,
On attend rien de sensationnel, on respire plus,
C'est comme dans une ruelle sans égoût