soccer scores live and football results livecomscores.com live football scores and soccer results

EAST



1ère partie : Avant sa mort 1969-1997
2ème partie : Après sa mort 1997-2007



Avant sa mort: 1969-1997

EAST, de son vrai nom Olivier Kponton, est né en 1969.

Passionné par le rap, il signe son premier morceau en 1990, accompagné du rappeur Reef-t. Le titre (sur lequel EAST rappe en anglais) parait sur le ep Ethnikolor, où il se décline en trois remix de Ronald Rubinel. Ce projet orienté zouk et beguine remporte un certain succès, notamment aux Antilles, ce qui permettra a East d’accompagner les artistes de la compile pour une tournée promotionnelle.

Ce début de renommée donne du crédit au rap de EAST, qui devient première partie d'Alliance Ethnik en 1991, avant d'enchaîner sur la tournée d'IAM "Le dragon s'éveille tour" en 1993. Cette année marque d'ailleurs sa collaboration avec Dee Nasty et Cut Killer sur la compile "Deenastyle" où il pose une fois de plus un morceau en anglais . C'est aussi la naissance d'une vraie amitié avec Cut Killer.

De cette amitié naît un bon nombre de collaborations, et Cut Killer parvient même à le convaincre de rapper exclusivement en français. Ainsi, au cours de l'année 1994, EAST pose régulièrement sur les mixtapes de son acolyte, en compagnie de Lunatic, La Cliqua, Fabe ou les Sages poètes de la rue. Cette même année, il participe au EP "A finest fusion of black tempo" et livre son dernier morceau rappé en anglais. La production de ce titre est d'ailleurs assurée par Christophe le Friant, qui deviendra Bob Sinclar quelques années plus tard. EAST se livre aussi à quelques apparitions avec son groupe, le T.O.P. (Type Original de Poètes) en compagne des ses amis rappeurs Eros et Aro.

1995 est une année symbolique pour EAST, qui concrétise le projet ambitieux de monter une structure hip-hop avec son complice Cut Killer. Le Double H naît alors. Les deux artistes se voient aussi offrir un créneau sur Radio Nova qu'ils utilisent à bon escient pour faire naître le Cut Killer Show. La règle est simple, Cut Killer mixe et scratche, EAST anime et freestyle tandis que LBR s'occupe du bon déroulement des opérations. A cette époque, ce type d'émission est à la fois rare et très prisé par un publique orienté rap qui ne fait que croître. Le succès est naturellement au rendez-vous.

Début 1996, EAST est au top. Son flow et ses lyrics ont pris une ampleur considérable, forgés par les nombreux freestyles radio et l'application régulière qu'il met à écrire ses textes. D'ailleurs, cela fait déjà quelques mois qu'il met de côté ses meilleures productions et remplit son cahier de lyrics, afin de concrétiser un projet qu'il lui tient vraiment à coeur : son premier album solo. Mais voila que l'imprévisible arrive. Le 3 février 1996, alors qu'il se rend en scooter à radio nova, EAST est victime d'un accident de la route. Il n'en reviendra pas, laissant derrière lui un album inachevé, mais surtout une famille et des amis inconsolables.

Après sa mort: 1997-2007

La disparition de EAST est d’autant plus tragique qu’elle apparaît à un moment crucial de sa carrière. Ses proches sont naturellement frustrés de l’avoir perdu, mais ils réalisent aussi que EAST n’a laissé derrière lui aucune trace discographique qui mette en valeur l’ampleur de son talent. Partant de ce constat, Cut Killer décide d‘agir, pour faire honneur à l‘œuvre de son ami.

Durant l’année 1996, il va travailler à l’élaboration d’une pierre blanche dans l’histoire du rap français : le maxi EASTWOO. Cut s’est mis en tête de créer de nouveaux titres de EAST, pour cela, il réutilise des accapellas du rappeur qui datent de l’époque où il freestylait sur Radio Nova. Ces textes sont mixés avec les voix de rappeurs invités, qui posent des couplets inédits aux côtés de EAST. Ainsi, on retrouve IAM, Fabe, Daddy Lord C, Kohndo et Aros sur de nouveaux titres. Le choix de ces artistes n’est pas anodin puisqu’ils ont tous côtoyé EAST de près et le connaissaient bien. Ainsi, le maxi sort en cd et en vinyl au début de l’année 1997. C’est le premier projet à se concrétiser sous le label Double H, que Cut et East ont fondé ensemble. Un bel hommage qui, au-delà des ventes, remporte un franc succès d‘estime.

La fin 1997 voit l’apparition de EAST sur l’un des plus grands albums de rap français, « L’école du micro d’argent » du groupe IAM. Cette fois encore, le rappeur pose de manière virtuelle sur le titre « L’Enfer » en compagnie d’Akhenaton, Shurik’N et Fabe. Mais bien que sa présence soit ici virtuelle, EAST avait vraiment été convié à poser son couplet sur l’album d’IAM. Il était attendu à Marseille pour le lundi 5 février 1996. Soit deux jours après sa mort.

Tous les ans depuis 1997, Cut Killer ne manque pas de rendre hommage à son ami tragiquement disparu en réalisant un mix spécial des titres de EAST dans un des Cut Killer Show du mois de Février. En 2000, le CKS quitte radio nova pour aller s'installer dans les locaux de skyrock. Cut obtient en même temps une nouvelle émission baptisée Bumrush Show, dans laquelle il ne manque pas de jouer des titres à la mémoire de son ami.

C’est aussi en 2000 que Cut décide de mettre en place une nouvelle branche dans le label Double H, afin de distinguer la production de compilations de celle d'albums. En guise de clin d’œil, il créé alors Eastory Productions, label qui désignera désormais toute compilation sortie chez Double H.

Les années passant, EAST apparaît naturellement moins qu‘avant sur les albums et compilations , mais il apparaît toujours. Certains Djs n’hésitent pas à ajouter un classique de EAST à leur tracklisting, et parfois quelques raretés sortent de l‘ombre. Ainsi, en 2003 EAST est présent sur la compilation ’’HH classics‘’ dans un interlude inédit où il rappe en français et en anglais. En 2005, on le retrouve en compagnie de Booba, Driver et des Sages Poètes de la rue sur la réédition de la mixtape Lunatic. La même année, Cut Killer livre une grosse exclusivité sur le cd bonus du DVD « Cut killer show » . Il s’agit d’un titre complet de EAST qui comporte trois couplets et s’intitule « Straight from the underground ». Le titre date de 1995 et, de l’avis de beaucoup, il n’a pas perdu de sa fraîcheur. Onze ans après, en un seul titre, EAST pourrait se targuer d’être encore dans le coup et même bien au dessus de certains rappeurs. Une preuve de l’avance qu’il avait, et qu’il a encore. Aujourd’hui on pourrait croire que le filon s’épuise, qu’EAST ne livrera plus rien de nouveau… Mais détrompez-vous car en 1997 Cut Killer avait prévu de sortir 2 maxis à la mémoire de EAST, et il n’est sorti qu’un seul. Pour preuve, des titres inédits ont quelquefois été joués dans le Cut Killer Show (voir les titres « Continue » et « Ste-ea » ) . Il n’appartient alors qu’à Cut de nous livrer cette nouvelle perle, dès lors qu’il aura trouvé le moment voulu.

Quoi qu‘il en soit, Olivier Kponton nous a prouvé que l’amour que l’on porte à ses proches et à la musique, peut rendre immortel. Car ceux qu’il a aimé n’hésitent pas aujourd’hui à lui rendre hommage, à porter toujours plus haut les fruits de sa passion, et faire honneur à ce nom qu’il s’était donné…

Source: Eastwoo.net

Dernière actu :

Z de son vrai nom Zaki Abdelwahed, est de ces artistes atypiques qui feront la scène de demain. Atypique, oui c’est bien le mot pour définir cet artiste

originaire du 91 qui a une particularité : rapper en anglais.



Lire plus




Radio Hiphop
Skeuddealers
Culture-H
Sono portable

Fabe 2010-2013@All Rights Reserved, creation par Prestaweb webmaster 77.